Page 1 sur 1

Penium spirostriolatum Barker var spirostriolatum

MessagePosté: 28 Déc 2007 08:41
de André
Penium spirostriolatum est une desmidiée, algue verte, de la famille des Peniacées. Longue de 199 µm et large de 24 µm, elle est formée par 2 hémisomates réunis par un sinus très discret. Chaque demi-cellule est formée par 2 chloroplastes bien individualisés avec un à deux pyrénoïdes par chloroplaste.
Ces spécimens ont été trouvés dans un pré tourbeux vers 850 m:

Penium_spirostriolatum_Barker_1.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Penium_spirostriolatum_Barker_1.jpg (102.93 Kio) Vu 1180 fois


Ce Penium possède des stries longitudinales spiralées, reliées entre elles par des stries transversales.

Penium_spirostriolatum_Barker_var_22.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Penium_spirostriolatum_Barker_var_22.jpg (102.81 Kio) Vu 1175 fois


Les stries transversales:

Penium_spirostriolatum_Barker_var_2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Penium_spirostriolatum_Barker_var_2.jpg (114.34 Kio) Vu 1168 fois

Re: Penium spirostriolatum Barker var spirostriolatum

MessagePosté: 10 Aoû 2022 16:35
de YVES50
Penium spirostriolatum BARKER, 1869

Pas de synonyme connu.
GUIRY & GUIRY, 2022 citent 3 variétés et 2 formes non documentées en France.

Cette desmidiée est cosmopolite, observée même en zone arctique (Sibérie, Kouriles, Sakhaline) et documentée dans toute l’Europe.

France :
carte Penium spirostriolatum - Copie.jpg
Exif et Meta MicroCartouche carte Penium spirostriolatum - Copie.jpg (241.79 Kio) Vu 60 fois



Sources :

GUIRY, M.D. & GUIRY, G.M. 2022 : AlgaeBase. World-wide electronic publication, National University of Ireland, Galway. https://www.algaebase.org
COMPERE, 2001 : Flore pratique des algues eau douce Belgique in Jardin National Botanique Belgique
JOHN, WHITTON & BROOK, 2011 : The Freshwater Algal Flora of the British Isles, Cambridge University Press
BROOK & WILLIAMSON, 2010 : A monograph of some British Desmids, The Ray Society, 172, London
COESEL & MEESTERS, 2007 : Desmids of the Lowlands, KNNV Publishing
KOUWETS, 1999 : A check-list of desmids of France, Patrimoines naturels (MNHN / SPN) :


Données antérieures à 2000 :

Suivant la bibliographie de F.A.C. KOUWETS :

ALLORGE, 1921 : Contrib. flore desm. Fr. in BSBF 68, mares siliceuses du bois de Guerry près Lainville et de l’Hautie (Yvelines et Val-d’Oise), tourbière de la Margeride près Chenaleilles (Haute-Loire) - 1921-1922 : Les associations végétales du Vexin français, plancton à desmidiées in Revue générale Botanique 33, pays d’Harthies et de l’Hautie (Val-d’Oise et Yvelines)
ALLORGE, 1924 : Desmidiées du Bas-Morvan in CR 47° session Assoc. Française Avancement Sciences, étangs siliceux de Romanet, Romanet et St-Léger-de-Fourches près Saulieu (Côte-d’Or) – 1925 : Alpes du Briançonnais (Hautes-Alpes) - 1926 : Qqs étangs forêt d’Orléans (Loiret) – 1926 : Algues étangs Brenne in CR congrès Soc. Sav. Paris, cuvettes des landes tourbeuses (Indre)
ALLORGE & DENIS, 1923 : Excurs. phytosocio. lacs de Biscarosse in BSBF 70, benthos (Landes)
ALLORGE & GAUME, 1931 : Esquisse phytogéo. Sologne in BSBF 72, cuvettes landes tourbeuses vers La Ferté-Imbault (Loir-et-Cher)
ALLORGE & LEFEVRE, 1931 : Algues de Sologne in BSBF 72, étang de la Grande Taille près La Ferté-Imbault (Loir-et-Cher)
ALLORGE & MANGUIN, 1941 : Algues eau douce Pyr. basques in BSBF 88, landes tourbeuses d’Irati et étang d’Yrieux (Pyrénées-Atlantiques)
BOURRELLY, 1954 : Auvergne (Puy-de-Dôme)
DEFLANDRE, 1925 : Add. flore algo. environs Paris in BSBF 71, étangs Coupe-Gorge et Neuf à Rambouillet (Yvelines) - 1927 : Contrib.flore algo. France in BSBF 73, Confolentais, tourbière étang du Jarissou près Brigueil-l’Aîné (Charente)
DUBOIS-TYLSKI, 1969 : Florule algo. marais d’Ardenne in Revue algo. 9, marais des Vieux Moulins de Thilay vers Monthermé, expressions sphaignes, pH 5,4 à 5,8, assez commun (Ardenne)
GUINOCHET, 1936 : Alg. eau douce Corse in BSBF 83, Pozzine de Nino (Corse)
HUBER-PESTALOZZI, 1928 : Corse
KOUWETS, 1987 : Desmids from the Auvergne in Hydrobiologia 146, terrain marécageux près Lac Pavin, Caricetum, parmi macrophytes, lac de Bourdouze avec sphaignes et utriculaires, vers Lac Chauvet et d’Esclauze près Les Chastelets, hypnacées et sphaignes (Puy-de-Dôme)
LAPORTE, 1931 : Recherches sur la biologie des desmidiées in Encyclopédie biologique 9, petit étang de Corfaing (Vosges)
LEMAIRE, 1889 : Desm. Vosges in Bull. SSN Sér. II 10, étang de Lispach (Vosges) et tourbière du Tanet, Gazon-du-Faing (Haut-Rhin), premières observations en France
MANGUIN, 1934 : Catal. alg. eau douce canton Fresnay in Bull. Soc. agri. Sc. arts Sarthe 53, petite cuvette dans les grès de Ste-Suzanne, +contexte siliceux (Sarthe)
SAVOURE & VILLERET, 1965 : Pyrénées, stations ariégeoises (Ariège)
VERGER-LAGADEC & VILLERET, 1963 : Algues eau douce massif de Néouvielle in Bull. Soc. Hist. Nat Toulouse 98, expressions mousses en tourbière, lac d’Aumar, alt. 2192 m, récolte au filet, ruisseau lentique avec fontinales, lac de l’Ile, bordure tourbeuse avec sphaignes (Hautes-Pyrénées)
VILLLERET, 1938 : La végétation de la Lande d’Ouée (Ille-et-Vilaine) – 1955 : Contrib. biol. Algues tourbières à sphaignes in Bull. Soc. Sc. Bretagne 29, tourbière du Vaubossard, (Ille-et-Vilaine)
VILLERET & al., 1972 : étangs de la Double, (Dordogne)
WURTZ, 1945 : Auvergne (Puy-de-Dôme)

Ajoutons cette publication :
M. DENIS, 1925 : Essai végét. mares forêt Fontainebleau in Annales Sc. Nat. T VII, avec la mention « sphagnum-bogs association » (Seine-et-Marne)

Données à partir de à 2000 :
INPN-MNHN, ATBI PNN Mercantour, données COUTE & PERRETTE, 2009 & 2012, Tende, zone humide, Belvédère et St-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes)
S. CLANZIC, 2017 : Mouillère de Madres, Le Bousquet, alt. 1400m (Aude) Voir le sujet ici :
viewtopic.php?f=135&t=20062&p=111394&hilit=penium+spirostriolatum#p111394
A. ADVOCAT, 2006 : Stosswirh (Haut-Rhin)
F. PEYRISSAT, 2022 : lac de Servières près Orcival (Puy-de-Dôme)


Pour la Belgique, COMPERE indique que Penium spirostriolatum est une algue des eaux acides à neutres (pH 4 à 7,5) des tourbières à sphaignes. Les auteurs britanniques précisent qu’il s’agit d’une espèce des eaux oligo-mésotrophes.
Assez peu documentée en France, l’espèce est notée en contexte siliceux et acide, en plaine comme en montagne. Elle est généralement associée aux landes tourbeuses à sphaignes et hypnacées.



Re: Penium spirostriolatum Barker var spirostriolatum

MessagePosté: 11 Nov 2022 18:02
de YVES50
Cartes et sources mises à jour