Page 1 sur 1

Closterium striolatum Ehrenberg ex Ralfs 1848

MessagePosté: 05 Aoû 2008 12:52
de Bertrand
Bonjour à tous,

J'ai trouvé cette algue dans un prélèvement provenant d'une tourbière vosgienne.

closterium_striolatum_ehrenberg_ex_ralfs_1848_X_20.jpg
Exif et Meta MicroCartouche closterium_striolatum_ehrenberg_ex_ralfs_1848_X_20.jpg (122.9 Kio) Vu 930 fois

01 - Closterium striolatum Ehrenberg ex Ralfs 1848.

Longue de 299 µm, son diamètre au centre est de 35 µm (8.7 fois plus longue que large). Aux extrémités, il se réduit à 10 µm. Sa marge externe couvre un rayon de 52 °, pour un rayon de courbure de 331 µm. On compte 6 à 7 stries en 10 µm. On peut y observer de vraies bandes d'élongation à l'union du tiers moyen et des tiers distaux. Les chloroplastes montrent des lamelles longitudinales très marquées et on distingue une dizaine de pyrénoïdes circulaires axiaux.

Il s'agit donc de Closterium striolatum Ehrenberg ex Ralfs 1848.

Elle correspond en tous points aux descriptions qu'en ont fait WEST et COMPERE :

A MONOGRAPH OF THE BRITISH DESMIDIEAE - WEST AND WEST - 1904 - T. 1 - p. 122-124 - Trad. Bertrand a écrit:Cellules de taille moyenne, 8-12 fois plus longues que leur diamètre, marge externe modérément courbée, de 39 ° à 69 ° d'arc, marge interne concave, jamais tuméfié, mais parfois droite au milieu, progressivement atténuée aux apex, qui sont larges et tronqués avec des extrémités arrondies; paroi cellulaire de couleur jaunâtre ou jaunâtre-brune, striée, avec 14-21 cannelures visibles le long de la cellule ; chaque chloroplaste avec environ 6 arêtes et une rangée axiale de 5-7 pyrenoides ; vacuoles terminales avec beaucoup de granules en mouvement.


FLORE PRATIQUE DES ALGUES D'EAU DOUCE DE BELGIQUE - P. COMPERE - 2001 - T. 5 - DESMIDIEES - p. 60 - 61 a écrit:
Cellules droites ou à peine courbées, 6-12 fois plus longues que larges, de 160-600 x 20 - 53 µm, à côté dorsal convexe sur toute la longueur, à côté ventral droit, régulièrement atténuées depuis le milieu vers les extrémités qui sont obliquement arrondies ou aplaties ; paroi cellulaire généralement brunâtre, nettement striée, à 6-10 stries en 10 µm, pourvues de vraies bandes d'élongation; chloroplaste stelloïde, à 5-8 lamelles longitudinales visibles et 5-9 pyrénoïdes en une série axiale.


closterium_striolatum_ehrenberg_ex_ralfs_1848_MESURE_ANGLE.jpg
Exif et Meta MicroCartouche closterium_striolatum_ehrenberg_ex_ralfs_1848_MESURE_ANGLE.jpg (110.81 Kio) Vu 925 fois

02 - Closterium striolatum Ehrenberg ex Ralfs 1848. Mesure de l'angle couvert par la marge externe et son rayon de courbure.

closterium_striolatum_ehrenberg_ex_ralfs_1848_DETAIL_CHLOROPLASTES_CENTRE_LEGENDE.jpg
Exif et Meta MicroCartouche closterium_striolatum_ehrenberg_ex_ralfs_1848_DETAIL_CHLOROPLASTES_CENTRE_LEGENDE.jpg (164 Kio) Vu 932 fois

03 - Closterium striolatum Ehrenberg ex Ralfs 1848. Détail des bandes longitudinales des chloroplastes.

closterium_striolatum_ehrenberg_ex_ralfs_1848_DETAIL_STRIES_BANDES_CROISSANCE.jpg
Exif et Meta MicroCartouche closterium_striolatum_ehrenberg_ex_ralfs_1848_DETAIL_STRIES_BANDES_CROISSANCE.jpg (132.96 Kio) Vu 922 fois

04 - Closterium striolatum Ehrenberg ex Ralfs 1848. Détail des stries et des bandes d'élongation sur un spécimen vivant.

closterium_striolatum_ehrenberg_ex_ralfs_1848.jpg
Exif et Meta MicroCartouche closterium_striolatum_ehrenberg_ex_ralfs_1848.jpg (118.22 Kio) Vu 921 fois

05 - Closterium striolatum Ehrenberg ex Ralfs 1848. Hémisomate vide. On y voit nettement sa couleur jaune paille, les stries longitudinales et les bandes d'élongation.



----- Visiteur ou membre, ce sujet vous a plu ? Vous avez des questions ? ------
Vous pouvez le commenter ou poser vos questions
en suivant ce lien: viewforum.php?f=125 (Q/R Collection)
Vérifiez si une conversation n'est pas déjà en cours ou créez un nouveau sujet
en suivant la forme : Titre du sujet, Sujet de (auteur)
N'oubliez pas de placer un lien pointant sur ce topic en début de message !
-----------------------------------------------------------------------------------------