Page 1 sur 1

Spirulina subsalsa et Spirulina labyrinthiformis

MessagePosté: 02 Fév 2013 17:17
de Gérard Breton
Bonjour à tous,

Ce post est une sorte de suite à celui de André du 21 novembre 2007.

Lorsque dans un moteur de recherche, vous saisissez « Spiruline », les premiers sites – commerciaux selon la bonne habitude de G….. – vous indiquent que la spiruline est comestible, douée de toutes les vertus, antioxydante, antifatigue, et nourrissante, source de protéines. Cette dernière propriété est exacte : ce complément alimentaire est l’une des rares sources végétales qui fournisse tous les acides aminés. Vous apprendrez aussi que c’est vendu en gélules, une simple règle de trois et vous saurez que cela vous revient à 480 euros/kg. On vous dit plus loin que c’est une espèce tropicale, d’eaux douces ou saumâtres, cultivée, Spirulina maxima. Or, les bassins portuaires du Havre, que j'explore en plongée sous-marine, hébergent Spirulina subsalsa et S. labyrinthiformis. Wikipedia vous indiquera (données contrôlées) que l’espèce maxima n’est pas, malgré sa forme en hélice, une spiruline mais une Arthrospira : Arthrospira maxima. D’ailleurs, les Spirulina ne sont pas comestibles. Nos deux espèces sont bien des Spirulina.

Les Spirulina et Arthrospira sont des bactéries photosynthétiques, des Cyanobactéries (jadis algues bleues). Les deux genres, bien qu’un peu éloignés l’un de l’autre dans la classification (familles différentes), ont en commun un trichome (filament) en hélice souvent très régulière, et avaient été confondus jadis. Les caractères qui permettent de différencier les espèces sont le diamètre du trichome (de 0,7 à 3 µm, exceptionnellement jusqu’à 7,5 µm), le diamètre de l’hélice, et le pas de l’hélice (certaines espèces ont une hélice très lâche, d’autres une hélice serrée comme une gaine de câble de frein). La couleur est importante, et dépend de l’arsenal de pigments de l’espèce. Les cellules, dans beaucoup d’espèces, ne sont pas visibles en microscopie optique.

Dans le port du Havre, le plongeur rencontre fréquemment, sur différents substrats biologiques ou non, horizontal à vertical, des feutrages de quelques cm² à quelques dm² habituellement, et d’une belle couleur rouge lie-de-vin : il s’agit de Spirulina subsalsa. L’autre espèce, S. labyrinthiformis, est moins fréquente, et de couleur vert bouteille. Des populations mixtes ont été rencontrées (Bassin Fluvial, Forme III).

LL-Spirulina-subsalsa-Barre-141011.jpg
Exif et Meta MicroCartouche LL-Spirulina-subsalsa-Barre-141011.jpg (139.96 Kio) Vu 2690 fois


Spirulina subsalsa aspect macroscopique, sur un fond sédimentaire, parmi les Cereus pedunculatus. Bassin de la Barre, 14.10.2011. Largeur de l’image, environ 15 cm.


LL-Spirul-labyrint-subsalsa-Fluvial-GB-250911.jpg
Exif et Meta MicroCartouche LL-Spirul-labyrint-subsalsa-Fluvial-GB-250911.jpg (178.15 Kio) Vu 2690 fois


Feutrage de Spirulina subsalsa (parties rouges) passant à des populations de Spirulina labyrinthiformis (parties vertes). Bassin Fluvial, 25.09.2011. Largeur de l’image, environ 25 cm. Clichés Gérard Breton – Port Vivant.


LL-861-Spirulina-subsalsa-Barre-120113-100x-CIFN-ZS.jpg
Exif et Meta MicroCartouche LL-861-Spirulina-subsalsa-Barre-120113-100x-CIFN-ZS.jpg (103.96 Kio) Vu 2691 fois


Bassin de la Barre, 12.01.2013, matériel fixé (eau de mer formolée). Nachet 400, objectif 100x à immersion, contraste interférentiel frange noire, zetagraphie.


LL-868-Spirulina-subsalsa-Barre-120113-100x-CInt.jpg
Exif et Meta MicroCartouche LL-868-Spirulina-subsalsa-Barre-120113-100x-CInt.jpg (116.33 Kio) Vu 2690 fois


Bassin de la Barre, 12.01.2013, matériel fixé (eau de mer formolée).Nachet 400, objectif 100x à immersion, contraste interférentiel.


Pour les puristes : Spirulina subsalsa Oersted ex Gomont 1892 ; Spirulina labyrinthiformis Kützing ex Gomont 1892, famille des Pseudanabaenaceae Anagnostidis & Komarek.

Je recommande l'excellente flore (en anglais malgré le titre) : Komarek J. & Anagnostidis K. 2005 [repr. 2008], Cyanoprokaryota 2. Teil/Part 2: Oscillatoriales. Süszwasserflora von Mitteleuropa , 19/2, Spektrum Akadermischer Verlag.

Gérard Breton