Page 1 sur 1

Phormidium sp

MessagePosté: 22 Sep 2015 13:47
de 6le20
Bonjour à tous

j'ai un ami qui cultive de la spiruline professionnellement dans les Corbières et qui m'a demandé d'examiner le contenu de ses bassins car certains sont contaminés par d'autres algues.

Milieu : bassin en serre de 20-30 cm de profondeur, eau salée (15-20 gr/l selon évaporation), PH 10,2.

Dans le tapis algal décrit dans un autre message j'ai trouvé ceci en rares exemplaires.

Description
Algue filamenteuse courbe à apex conique tronqué, terminé par une cellule arrondie, casquée. Diamètre 5,6 µm, largeur d’une cellule normale d’étranglement à étranglement 5 µm. La cellule semble présenter 1 à 2 divisions internes. Pourrait être Phormidium autumnale (C. Agardh) Trevisan ex Gomont.

Qu'en pensez-vous ?


PS Qu’est-ce donc qu’un calyptra ???

Phormidium sp-Spiru 5-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Phormidium sp-Spiru 5-LG.jpg (70.46 Kio) Vu 1480 fois

Re: Phormidium sp

MessagePosté: 23 Sep 2015 02:17
de Simbad
Bonjour

Je pense à http://cyanobacteries.pagesperso-orange ... yngbia.htm

J'ai cultivé des cyanobactéries l'hiver dernier dans un aquarium. J'en avais beaucoup de variétés. J'utilisais ce site pour m'aider à les identifier et à les connaître. ( aussi avec l'aide d'André, de Yves et quelques autres membres)

Sur cette page tu vas avoir la réponse à ta question pour calyptra.

http://cyanobacteries.pagesperso-orange ... ie/ss3.htm

Re: Phormidium sp

MessagePosté: 23 Sep 2015 09:21
de 6le20
Merci Gérald pour cet excellent site !

Re: Phormidium sp

MessagePosté: 23 Sep 2015 19:21
de André
Bonjour à tous

Selon Geitler, la différence entre Phormidium et Lyngbia se situe ( dans sa clé des Oscillatoriacées) au niveau des parois qui sont mucilagineuses chez phormidium et non mucilagineuses chez Lyngbia.
Sur un trichome isolé, ce caractère n'est pas évident à cerner !!

En prenant en compte la présence des étranglements visibles au niveau des parois transversales , il pourrait bien s'agir de Phormidium car aucune espèce de Lyngbia décrites par Geitler dans la Süsswasser flora n'en possède( à noter que certaines Oscillatoria en présentent )

Selon Geitler toujours , phormidium automnale ne présente pas d'étranglement.

Question: est ce que l'épaississement de la cellule terminale ne pourrait-il pas correspondre à une calyptra ?

Re: Phormidium sp

MessagePosté: 24 Sep 2015 09:29
de 6le20
Bonjour à tous

à ma grande honte, je me suis trompé dans les mesures...

diamètre 9,2 µm, cellule 7,9 µm

Image corrigée :
Phormidium sp-Spiru 5-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Phormidium sp-Spiru 5-LG.jpg (89.31 Kio) Vu 1338 fois


André a écrit:Question: est ce que l'épaississement de la cellule terminale ne pourrait-il pas correspondre à une calyptra ?


Euh, je vois ce qu'est un calyptre dans le cas des mousses, mais je ne sais ce qu'il signifie dans le cas des algues qui nous intéresses ici. Une p'tite définition svp (le site indiqué par Gérald est mort).

Pour ce que j'observe, je ne vois qu'une sorte de changement de transparence au niveau terminal, une sorte de demie sphère qui coiffe la dernière cellule.

Re: Phormidium sp

MessagePosté: 24 Sep 2015 15:52
de Simbad
Bonjour

J'ai édité mon message précédent. Le lien s'était mal copié.


http://cyanobacteries.pagesperso-orange ... ie/ss3.htm

Re: Phormidium sp

MessagePosté: 25 Sep 2015 05:24
de André
Bonjour à tous, Sylvain

Le site indiqué par Gerald montre ce qu'est une calyptra : une coiffe situé à l'apex de la cellule terminale et plus ou moins nettement séparé de cette cellule. Dans le cas présent je ne pense pas qu'il s'agit d'une calyptra mais d'un simple épaississement de l'apex, ce qui est souvent décrit chez Phormidium..

Re: Phormidium sp

MessagePosté: 27 Sep 2015 08:04
de 6le20
Merci André et Gérald, c'est maintenant clair pour moi.

Effectivement, c'est plus un épaississement que une calyptre.