Spicules

Foraminifères, radiolaires, autres Micro-Fossiles

Spicules

Messagede Päule » 01 Jan 2016 14:27

Bonjour à toutes et à tous,
et une bonne Nouvelle Année!
Dans une ancienne préparation de Helmut Ullrich j'ai trouvé - à côté de beaucoup de diatomées - les spicules suivantes. Bien qu'elles ne soient pas spectaculaires je les trouve assez intéressantes. Leur provenance : Jeremy / Haïti.

Agelas-spec-x.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Agelas-spec-x.jpg (86.63 Kio) Vu 5205 fois


Clathria-spec-x.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Clathria-spec-x.jpg (69.05 Kio) Vu 5205 fois


Corallistes-tubulatus.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Corallistes-tubulatus.jpg (206.99 Kio) Vu 5206 fois


Forcepia-carteri-x.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Forcepia-carteri-x.jpg (155.55 Kio) Vu 5206 fois


Amicalement
Päule
Dernière édition par Päule le 24 Avr 2016 16:14, édité 1 fois.
Microscopes : Zeiss Amplival / Leitz Ortholux 2/Zeiss Standard 18 (Vieux DIC)
Caméra : Canon EOS 550 D
Logiciels : Helicon Focus / Photoshop CS2 / Picasa
Avatar de l’utilisateur
Päule
membre
membre
 
Messages: 1528
Inscription: 20 Jan 2008 10:52
Localisation: Siegen / Allemagne
Prénom: Paul-Rainer

Re: Spicules

Messagede Gérard-Breton » 02 Jan 2016 14:16

Bonjour Päule, tous,

Je fais suite au message de Päule qui nous montre quelques très beaux spicules siliceux de spongiaires actuels. Le dichotriaène (3e photo) me plaît beaucoup. J'ai fait récemment des préparations de spicules d'éponges fossiles, dans un but systématique, mais le résultat ne me semble pas mal au point de vue esthétique. Je vous donne donc la recette au cas où cela vous tente...

Recette
Prenez une éponge fossile appartenant au groupe des éponges siliceuses (démosponges préférées ; fuyez les calcaires) dans une gangue calcaire ou marneuse, pas trop silicifiée, de préférence jurassique ou crétacée, et plongez-la (ou au moins un petit morceau si vous voulez conserver le fossile) dans de l’acide chlorhydrique dilué (1/3 à 1/2 pifométriquement). Après décalcification (mais les gangues phosphatées sont également dissoutes, quoique plus lentement), rincez plusieurs fois le résidu, décantez, terminez par un rinçage à l’eau déminéralisée, puis à l’alcool à 95 % pour favoriser le séchage.
Si vous avez de la chance, le résidu sec, observé sous bino, contient les spicules siliceux de l’éponge, qui sont souvent des spicules élégants mais complexes, les desmes, associés en un squelette parfois compact, mais dans votre résidu isolés les uns des autres par la grâce de la décalcification.
Avec dextérité, prélevez sous le bino à l’aide d’une aiguille emmanchée ultra-fine les spicules un par un et les posez (1) dans une goutte de Baume du Canada, ou mieux de Zrax ou de Naphrax (les spicules sont faits de silice comme les diatomées). L’observation en fond noir est possible mais pas obligatoire !

L-503-583-spécimen 001.jpg
Exif et Meta MicroCartouche L-503-583-spécimen 001.jpg (89.79 Kio) Vu 5130 fois


L-679-704-spécimen 005.jpg
Exif et Meta MicroCartouche L-679-704-spécimen 005.jpg (67.49 Kio) Vu 5127 fois


Ce sont quelques-uns de ces spicules en fond noir que je vous présente. L’avantage du fond noir est le post-traitement et le montage des planches facilités sous Photoshop. Chacune de ces images correspond à la décalcification de quelques grammes d’un seul spongiaire santonien de Provence. Ce n’est pas pour autant que leur identification est garantie, mais en matière de spongiaires fossiles, la morphologie générale des individus est souvent insuffisante. Je ne poste que cinq images donnant une idée de la diversité de ces desmes sur une quinzaine de spécimens qui ont bien voulu fournir des spicules à observer et à photographier. Chaque image de spicules est une zétagraphie de 3 à 15 clichés car les desmes se développent en 3-D. Les clichés sont tous pris au même grandissement, ce qui facilite l’assemblage des zétagraphies en planches.

L-712-770-spécimen 014.jpg
Exif et Meta MicroCartouche L-712-770-spécimen 014.jpg (100.29 Kio) Vu 5128 fois


L- 833-848-spécimen 020.jpg
Exif et Meta MicroCartouche L- 833-848-spécimen 020.jpg (68.41 Kio) Vu 5128 fois


L-781-832-spécimen-018.jpg
Exif et Meta MicroCartouche L-781-832-spécimen-018.jpg (127.83 Kio) Vu 5128 fois


Vous ne trouvez pas que cela pourrait inspirer les concepteurs de guirlandes lumineuses de Noël ?
Cordialement

Gérard Breton

(1) Avez-vous remarqué que dans les recettes de cuisine bien sous tous rapports, on ne dit pas « cuisez-les à feu doux » mais « les cuisez à feu doux », en une délicieuse inversion sans fondement grammatical, mais ça fait super bien dans le tableau…
Gérard-Breton
membre
membre
 
Messages: 1205
Inscription: 24 Aoû 2013 21:26
Prénom: Gérard

Re: Spicules

Messagede BINO-BONI » 02 Jan 2016 19:11

Bonsoir
Est-il possible d'obtenir des spicules à partir de préparation d'éponges marines fraiches? de gorgones aussi ?
Quel serait le mode opératoire?
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2738
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: Spicules

Messagede Maraussan » 02 Jan 2016 20:44

bonsoir à tous,
on distingue deux groupes d'éponges à spicules :
- les Poriferae aux spicules de calcite
- les Demospongiae et les Hexactinellidae aux spicules de silice.

Bases chaudes pour les uns (calcite), acides pour les autres (silice)...
Les holothuries sont également porteurs de spicules.
Avatar de l’utilisateur
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 4331
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain2

Re: Spicules

Messagede Gérard-Breton » 02 Jan 2016 22:16

Bonsoir Alain, Jean-Claude, tous,

Oui Jean Claude il est possible de préparer des spicules à partir d'éponges fraîches (ou conservées dans l'alcool à 95%). Il y a une méthode officielle (pour les éponges siliceuses) utilisant l'acide nitrique chaud, donc dangereuse), et une méthode plus facile, moins dangereuse, plus universelle (s'applique aux éponges calcaires et aux éponges siliceuses) mais qui fera hurler les puristes. J'ai eu récemment l'occasion de résumer cette méthode, et j'en joins le pdf.

Préparation spicules spongiaires.pdf
(7.89 Kio) Téléchargé 33 fois


Les puristes n'aiment pas parce que théoriquement, l'eau de Javel étant passablement alcaline risque d'attaquer la silice des spicules. Je n'ai jamais observé une telle attaque et, à mon avis, le risque est tout théorique. D'ailleurs la méthode est prônée par Maurice Loir pour les diatomées, elles aussi siliceuses, mais là je dois dire que l'eau de Javel agissant trop longtemps peut faire disparaître des diatomées fragiles comme Berkeleya antarctica.

Pour répondre à la question concernant les spicules (ou, de manière plus exacte, les sclérites) présents dans d'autres organismes, les holothuries évoquées par Alain, et les gorgones, question posée par Jean-Claude, oui, la même méthode peut être appliquée, ces sclérites étant calcaires.

Pour le plaisir des yeux, un spicule d'éponge calcaire, et un sclérite d'ascidie, famille des Didemnidae. Désolé, je n'ai pas d'échelle!

L-Leuconia-nivea-AntiferY2-250910-spicule.jpg
spicule d'éponge calcaire en lumière polarisée analysée.
Exif et Meta MicroCartouche L-Leuconia-nivea-AntiferY2-250910-spicule.jpg (35.58 Kio) Vu 5045 fois


L-Didemnidae sclérite.1.Stareso.17.10.06.jpg
Exif et Meta MicroCartouche L-Didemnidae sclérite.1.Stareso.17.10.06.jpg (37.73 Kio) Vu 5043 fois


Deux dernières remarques : il y a des éponges sans spicules (ex. Oscarella lobularis)... inutile de perdre son temps à les chercher.... Autre remarque, en général, on peut observer, mêlés aux spicules, des organismes variés, soit ingérés par l'éponge, soit vivant à sa surface ou englobés dans les tissus de l'éponge par sa croissance : foraminifères, diatomées, ostracodes, etc.

Cordialement

Gérard Breton
Gérard-Breton
membre
membre
 
Messages: 1205
Inscription: 24 Aoû 2013 21:26
Prénom: Gérard

Re: Spicules

Messagede Maraussan » 03 Jan 2016 11:00

Bonjour à tous,
bases et acides forts peuvent abimer les diatomées, radiolaires et spicules de silice. On peut l'observer à des grandissements extrèmes en microscopie optique, et plus facilement au microscope électronique. C'est l'eau oxygénée qui apparait comme étant la plus respectueuse des structures.
Avatar de l’utilisateur
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 4331
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain2

Re: Spicules

Messagede Päule » 23 Jan 2017 13:42

Bonjour,
en voici un autre spécimen de la même provenance, que je viens de retrouver dans mon archive :

Verticillates acanthostyl

Verticillates-Acanthostyl-1.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Verticillates-Acanthostyl-1.jpg (94.12 Kio) Vu 4547 fois


Verticillates-Acanthostyl-2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Verticillates-Acanthostyl-2.jpg (185.99 Kio) Vu 4546 fois


Amicalement
Päule
Microscopes : Zeiss Amplival / Leitz Ortholux 2/Zeiss Standard 18 (Vieux DIC)
Caméra : Canon EOS 550 D
Logiciels : Helicon Focus / Photoshop CS2 / Picasa
Avatar de l’utilisateur
Päule
membre
membre
 
Messages: 1528
Inscription: 20 Jan 2008 10:52
Localisation: Siegen / Allemagne
Prénom: Paul-Rainer


Retourner vers Micro-Paléontologie (obs.)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron