Balanes, balanes, balanes

Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Balanes, balanes, balanes

Messagede Gérard-Breton » 18 Avr 2016 21:17

Bonsoir à tous,

Les balanes sont des crustacés cirripèdes fixés à l’état adulte. Sur les rochers à basse mer, ce sont elles qui vous coupent cruellement la plante des pieds si vous avez oublié vos sandales ! Les adultes ont la forme d’un petit volcan blanc, calcaire, la muraille, qui est fermée si l’animal est à l’air, pour prévenir la dessiccation. Ce sont les plaques qui ferment l’orifice de la muraille qui sont coupantes. Il y en a de nombreuses espèces, pas toujours faciles à identifier.

L-Balanus-amphitrite-Elminius-modestus-Pertuis-Vatine-030710.jpg
Amphibalanus amphitrite (espèce introduite) flèche rouge et Austrominius modestus (itou) flèche blanche
Exif et Meta MicroCartouche L-Balanus-amphitrite-Elminius-modestus-Pertuis-Vatine-030710.jpg (104.19 Kio) Vu 1594 fois


Sous l’eau, les balanes s’activent : il faut manger et respirer. Trois paires d’appendices thoraciques postérieurs modifiés, les cirres, battent l’eau régulièrement. Leur structure en fait des filtres efficaces qui piègent les matières en suspension et les transfèrent vers les cirres antérieurs 3, puis 2 puis 1 qui les amènent à la bouche : les balanes sont microphages et suspensivores. En même temps, oxygène et dioxyde de carbone sont échangés : les cirres font office de branchie.

Balanus-crenatus-FormeVII-270609.jpg
Balanus crenatus active
Exif et Meta MicroCartouche Balanus-crenatus-FormeVII-270609.jpg (89.5 Kio) Vu 1597 fois

Balanus-crenatus-Darse-Océan-270512.jpg
Balanus crenatus actives
Exif et Meta MicroCartouche Balanus-crenatus-Darse-Océan-270512.jpg (118.97 Kio) Vu 1596 fois


Ce que les photos ne montrent pas – il faudrait une vidéo – c’est ce battement inlassable et sans fin des cirres, contrairement à leurs cousines les pouces-pieds Pollicipes pollicipes qui laissent leurs cirres sortis, immobiles dans le courant (en général courant de déferlement des vagues à la côte).

pouce-pied.jpg
Pollicipes pollicipes, cirres déployés
Exif et Meta MicroCartouche pouce-pied.jpg (107.92 Kio) Vu 1596 fois


Les balanes grandissent en muant régulièrement. Cela fait partie de la culture d’entreprise des arthropodes, donc des crustacés. Leurs exuvies, que l’on retrouve abondamment dans le plancton ont la forme d’un sac qui contient la cuticule, l’exuvie des appendices. La paroi de ce sac est elle-même la cuticule de la partie du corps qui a secrété la muraille et les plaques capitulaires, un peu à l’instar du manteau qui secrète la coquille chez les mollusques (attention, analogie, pas homologie !).

L-154-156-mue balane Forme VII 310316 FC 2,5x .jpg
mue "fraîche" de balane encore enfermée dans son "sac"
Exif et Meta MicroCartouche L-154-156-mue balane Forme VII 310316 FC 2,5x .jpg (160.59 Kio) Vu 1596 fois



Vite! la suite....
Gérard-Breton
membre
membre
 
Messages: 1187
Inscription: 24 Aoû 2013 21:26
Prénom: Gérard

Re: Balanes, balanes, balanes

Messagede Gérard-Breton » 18 Avr 2016 21:23

La suite...

Au bout de quelques temps, la paroi du sac se déchire, disparaît, et la mue se déploie en un élégant éventail, l’exuvie des cirres, visible à l’œil nu en plongée.

L-145-150-mue balane Forme VII 310316 FC 2,5x .jpg
Mue de balane déployée : trois paires de cirres postérieurs (les plus lonhgs, à droite), et trois paires de cirres antérieurs (les plus courts, à gauche)
Exif et Meta MicroCartouche L-145-150-mue balane Forme VII 310316 FC 2,5x .jpg (184.51 Kio) Vu 1587 fois


Un autre trait de la culture d’entreprise des crustacés est que l’on se reproduit par copulation. Les cirripèdes n’échappent pas à la règle. Après qu’un signal hormonal ait prévenu tout le monde que l’heure était venue, une balane mâle sort ses cirres, mais ne bat pas. Il explore les différentes orientations et, après avoir (approximativement) « repéré » une femelle réceptive, il déploie un pénis qui peut atteindre 30 à 40 fois le diamètre du corps (le plus grand rapport longueur du pénis/taille du corps de tout le règne animal !), et qui va féconder la femelle réceptive. Voilà pourquoi les balanes sont groupées sur les rochers : des balanes isolées ou en populations trop peu denses n’auraient aucune chance de participer à la reproduction. Je n’ai malheureusement pas d’illustration de la copulation des balanes, je n’ai pu observer le phénomène que trois fois dans ma vie… Les balanes sont groupées parce que les larves planctoniques restent groupées et ont une vie relativement brève avant fixation-métamorphose. Ces larves sont des nauplius, recueillies en abondance dans les traits côtiers de filets à plancton, en même temps que les mues.


1022-Nauplius profil-16x CIFN-Forme VII 310316- ZS copie.jpg
Nauplius de balane, profil
Exif et Meta MicroCartouche 1022-Nauplius profil-16x CIFN-Forme VII 310316- ZS copie.jpg (88.67 Kio) Vu 1585 fois


L-775-Nauplius-balane-10x-FC-ZS.jpg
Nauplius de balane.
Exif et Meta MicroCartouche L-775-Nauplius-balane-10x-FC-ZS.jpg (99.27 Kio) Vu 1584 fois


Bonne soirée à tous.

Gérard Breton
Gérard-Breton
membre
membre
 
Messages: 1187
Inscription: 24 Aoû 2013 21:26
Prénom: Gérard

Re: Balanes, balanes, balanes

Messagede 6le20 » 19 Avr 2016 07:28

Une beau sujet que ces crustacés sessiles..., la "sessilité" ne faisant pas partie de leur culture d'entreprise...

Dans son étude des groupes limites qui lui ont tant servi pour élaborer sa célèbre théorie, Darwin a consacré beaucoup de temps à les étudier, aidé en cela par ses observations et ses récoltes réalisées lors de son unique voyage. Il est d'ailleurs encore aujourd'hui le père de leur systématique.

Lorsque j'ai fait le terrain pour ma thèse, j'ai eu l'occasion de remarquer une chose surprenante : les populations de balanes soumises à des froids de -17 °C (l'eau de mer gelait !) avaient survécu sans problème. J'ai donc fait quelques recherches à l'époque et trouvé des travaux norvégiens qui avaient mis en évidence une molécule antigel dans l'eau qu'elle conserve dans leur habitat carbonaté.
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 3285
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain

Re: Balanes, balanes, balanes

Messagede Gérard-Breton » 19 Avr 2016 09:34

Bonjour Sylvain, tous,

Merci de ton appréciation sur mon sujet, et je te rends la pareille pour ton étude sur la gale de genévrier ! Oui Darwin a été le premier et un excellent cirripédologue ! Bien des espèces de cirripèdes vivants ou fossiles créées par Darwin sont encore utilisées.
J'avais entendu parler de l'"antigel" des balanes, mais sans approfondir !
Tu as donc fait une thèse sur les balanes, avec Turquier ?

Cordialement

Gérard Breton
Gérard-Breton
membre
membre
 
Messages: 1187
Inscription: 24 Aoû 2013 21:26
Prénom: Gérard


Retourner vers Crustacés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité