Conservation des pollens pour étude ultérieure

Tout ce qui concerne la préparation des spécimens et leurs montages
Règles du forum
Tout ce qui concerne la préparation des spécimens et leurs montages

Conservation des pollens pour étude ultérieure

Messagede Volatil » 01 Mai 2020 18:34

Bonjour à tous,

Peut-être que ces questions paraîtront naïves aux yeux des palynologues amateurs mais je n'ai trouvé de réponse sur le forum.

Connaîtriez-vous un moyen efficace pour conserver des pollens dans leurs "états frais" avant leurs examens microscopiques ? A l'état frais, que je mets volontairement entre guillemets, j'entends conserver l'information dans son sens le plus large pour une identification ultérieure (taille, formes etc.).

Il est certainement préférable de les préparer rapidement mais peut-on tout de même espérer conserver leurs morphologies après un temps relativement long ?
Pourquoi ne pas les préparer de suite ? Par exemple en cas de prélèvement important sur des plantes dont la fenêtre de floraison est très courte couplé au manque de temps en laboratoire ;)

Ainsi, la conservation est-elle préférable à température ambiante, pollen réfrigéré, congelé ?

Autre cas concret, sur un herbier ancien, la récupération de pollen ayant plusieurs décennies peut-il encore donner des informations précises ou alors la dégradation est-elle vraiment critique ?

Bien sûr, je vais expérimenter ces questionnements par mes propres tests et dont je vous ferai part des résultats, mais j'aimerais le retour de ceux qui s'y essayent.

Amitiés et prenez soin de vous.
Avatar de l’utilisateur
Volatil
membre
membre
 
Messages: 91
Inscription: 15 Oct 2019 20:47
Prénom: Sans

Re: Conservation des pollens pour étude ultérieure

Messagede BINO-BONI » 01 Mai 2020 21:22

Bonsoir

Le pollen récolté sous forme de "pelotes" par les abeilles doit être conservé après dessiccation ou par congélation mais cela uniquement pour des raisons alimentaires en évitant le développement de moisissures.
Si le pollen est abondant, je pense qu'il est possible de le conserver dans une petit flacon en verre ou matière plastique à condition qu'il ne s'agglomère pas et favorise les moisissures.
Il m'est arrivé de conserver des pollens préparés sur lames (dégraissés sur lames mais non colorés) dans des boites de lames verticalement sans problème. Généralement, après traitement à l'alcool, les grains de pollen adhèrent à la lame de verre. Si les lames ne frottent pas les unes sur les autres, ils resteront en place. Une boite de lame reste donc une bonne méthode. Bien entendu on peut rencontrer des exceptions mais après dégraissage, on voit rapidement si les grains sont adhérents ou pas du tout.

Pour la conservation après coloration, certains colorants comme el Vert de méthyl ont tendance à s'éclaircir avec le temps. Donc il faut prévoir de photographier les échantillons assez rapidement. je ne connais pas la tenue des autres colorants.
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2740
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: Conservation des pollens pour étude ultérieure

Messagede Volatil » 03 Mai 2020 00:20

Bonjour BINO-BONI,

Merci de me faire part de ton expérience.

Je viens de mettre en place ce protocole aujourd'hui:

J'a récolté du pollen de plusieurs fleurs de Rosa canina. J'en ai réservé une partie au sec entre une boîte de pétri en verre et un verre de montre, placé à labri de la lumière et de l'humidité.
Un petit tube en verre au réfrigérateur et un autre placé au congélateur.

Je ferais une observation des 3 échantillons dans un mois, puis dans 6 mois. J’écrirai un mot là dessus histoire de faire un retour sur le forum.
Avatar de l’utilisateur
Volatil
membre
membre
 
Messages: 91
Inscription: 15 Oct 2019 20:47
Prénom: Sans

Re: Conservation des pollens pour étude ultérieure

Messagede 6le20 » 04 Mai 2020 14:43

Bonjour ! :D

Dans la mesure où la palynologie ne connais pas de limite de temps et peu d'espace, on peut considérer que le pollen peut se conserver à l'abri dans sa gaine de cire. C'est une des grandes surprises de Théodore Monod qui ramène de la poussière de l'enclume libyenne dont l'étude en aveugle des palynologues du Muséum détermine un banal biotope Méditerranéen.

Sur un site comme PalDat, les formes fraiches et desséchées sont pareillement illustrées. Comme j'ai eu parfois des délais de plusieurs semaines, voire mois..., entre mes prélèvements et mes préparations :mrgreen: , j'ai pris l'habitude de lire les dimensions à la baisse par rapport aux pollens frais et de ne pas trop y attribuer de l'importance. De toute façon, j'illustre des pollens dont la détermination est faite à partir de la plante fleurie...

Ma méthode consiste à simplement glisser 3 fleurs de 3 pieds différents dans des enveloppes portant les renseignements utiles concernant plante et station.

La déshydratation extrême a tendance à fermer les colpi, mais dans la mesure où l'alcool à 95° contient une petite quantité d'eau, je pense qu'un réhydratation partielle a lieu lors de la préparation par dégraissages successifs, car même au bout de plusieurs mois, je n'ai jamais vu de ces choses racornies illustrées sur PalDat. :grat:
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 3520
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain

Re: Conservation des pollens pour étude ultérieure

Messagede Volatil » 06 Mai 2020 20:17

Bonjour 6le20,

Merci pour ta réponse fouillée, elle me sera d'une grande utilité.

Tu soulèves une interrogation: quel serait intérêt de réhydrater le pollen, au niveau de l'exine, des endoapertures... ? ; importance en taxonomie etc. ?

Aussi, connaîtrais-tu d'autres palynothèques, analogues à PalDat - régionales, nationales ou internationales ? Certaines familles ou genres sont complètement absents (par exemple très lacunaire chez les Rosaceae).

A bientôt et merci encore pour ton aide.
Avatar de l’utilisateur
Volatil
membre
membre
 
Messages: 91
Inscription: 15 Oct 2019 20:47
Prénom: Sans

Re: Conservation des pollens pour étude ultérieure

Messagede 6le20 » 07 Mai 2020 07:49

Salut ! :D

En pollen frais, il y a le wiki suisse, en allemand, qui est très utilisable depuis que DeepL est disponible.
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 3520
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain

Re: Conservation des pollens pour étude ultérieure

Messagede Volatil » 07 Mai 2020 13:15

Génial, merci! :)
Avatar de l’utilisateur
Volatil
membre
membre
 
Messages: 91
Inscription: 15 Oct 2019 20:47
Prénom: Sans

Re: Conservation des pollens pour étude ultérieure

Messagede André » 07 Mai 2020 20:06

Bonjour à tous

Sur la conservation des pollen, on peut dire que les grains sont particulièrement résistants , pratiquement au même titre que les frustules de diatomées.
Qu'ils soient extraits des sédiments du carbonifère, qu'ils soient retrouvés dans les sépultures des Néandertaliens ou qu'ils soient enfouis sous quelques dizaines de mètres de tourbe dans les tourbières , ils restent tout à fait déterminables et donc incontournables pour la description de la flore des différentes époques .
Amicalement
André Advocat

Logiciels:Microcartouche outil indispensable développé par Christian Aubert,Photoshop,Neatimage,Helicon

Le Naturaliste...le forum le plus regardé dans les terriers!
Avatar de l’utilisateur
André
Coadmin
Coadmin
 
Messages: 9811
Inscription: 28 Aoû 2007 22:12
Localisation: Citoyen du monde-Europe

Re: Conservation des pollens pour étude ultérieure

Messagede 6le20 » 08 Mai 2020 07:27

Bonjour à tous !

André a écrit:Qu'ils soient extraits des sédiments du carbonifère, ...

Bien que l'on ai tendance à considérer le pollen comme indissociable des plantes à fleur apparues au Crétacé, André à tout à fait raison, car ce ne sont pas elles qui l'invente, mais les Conifères. J'en profite pour faire de la pub sur mon (excellent !) sujet : Cupressaceae : Conifères 2.0.
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 3520
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain


Retourner vers Préparation des spécimens

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités