Page 1 sur 1

Méduse pélagie, Pelagia noctiluca

MessagePosté: 22 Aoû 2019 11:00
de Daniel
Pelagia noctiluca est une méduse urticante cosmopolite dont l'ombelle mesure entre 7 et 17cm. Son développement estival certaines années dans les eaux chaudes de la Méditerranée fait le désespoir des baigneurs, surtout depuis les années 2000.
Vers la plage des Oursinières dans le Var, le 17 août dernier, il y en avait de façon relativement abondante alors que le lendemain vers Carqueiranne je n'en ai vu qu'une.
2019Var_DanielNARDIN_Pelagia_8296recR.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2019Var_DanielNARDIN_Pelagia_8296recR.jpg (297.79 Kio) Vu 259 fois
(vue mi air mi eau au 16mm)

Leur abondance près des plages dépend donc en grande partie des courants avec la formation de bancs. Voici une première image prise près du bord dans 30 cm d'eau, d'un des individus que les estivants, pour s'en protéger, allaient extraire de la mer et mettre à sécher au soleil.
2019Var_DanielNARDIN_Pelagia_8073rRec.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2019Var_DanielNARDIN_Pelagia_8073rRec.jpg (259.91 Kio) Vu 259 fois


Voici une image prise plus loin en pleine eau d'un individu plus mobile, avec des contractions de l'ombelle qui la font alternativement monter et descendre de la surface à environs un mètre de profondeur.
2019Var_DanielNARDIN_Pelagia_8115r.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2019Var_DanielNARDIN_Pelagia_8115r.jpg (88.73 Kio) Vu 264 fois


Cette espèce possède 4 gros tentacules buccaux de 10 à 15 cm et 8 tentacules fins en périphérie d'ombrelle qui peuvent s'allonger jusqu'à 50 cm.
2019Var_DanielNARDIN_Pelagia_8254recR.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2019Var_DanielNARDIN_Pelagia_8254recR.jpg (83.11 Kio) Vu 265 fois

Les longs tentacules pour la chasse possèdent des nématocystes puissants réputés pouvoir causer des brûlures vives.
Effectivement, en zigzagant entre les méduses tout en prenant des photos, j'ai testé lors de 2 contacts, un sur le mollet et l'autre sur un doigt qui m'ont causé une irritation comme celle d'orties, heureusement passagère. Mais il peut y avoir des personnes plus sensibles, de plus fortes envenimations ou des phénomènes d'allergie.

2019Var_DanielNARDIN_Pelagia_8264recR.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2019Var_DanielNARDIN_Pelagia_8264recR.jpg (117.25 Kio) Vu 266 fois

Cette espèce est la méduse type! Elle est jolie malgré les désagréments qu'elle peut causer. On peut se demander si ses pullulations ne sont pas liées au réchauffement climatique et on aurait alors une retombée négative pour le tourisme des activités humaines.

Re: Méduse pélagie, Pelagia noctiluca

MessagePosté: 22 Aoû 2019 12:33
de 6le20
Merci Daniel pour ce sujet, comme d'habitude, bien illustré. :D

Ce sont des animaux que j'affectionne particulièrement.


Pour apaiser rapidement les brûlures j'ai testé le vinaigre blanc, c'est très efficace.
Le pêcheurs polynésiens utilisent l'essence (que je n'ai pas eu l'occasion d'expérimenter). Faut dire que les méduses cubiques du Pacifique sud, sont extrêmement... brûlantes !

En Méditerranée, depuis quelques années, les méduses font effectivement des booms assez extraordinaires. C'est à mettre en corrélation avec les vents marins en recrudescence partout sur nos côtes méditerranéennes, ces animaux planctoniques étant passivement transporté par les courants de surface.
Une autre cause de leur abondance est la pollution par les plastiques, qui font faire des occlusions intestinales à leurs seuls prédateurs, les tortues marines.