Crepidula fornicata, sa vie, ses oeuvres, sa radula (fin)

Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Crepidula fornicata, sa vie, ses oeuvres, sa radula (fin)

Messagede Gérard-Breton » 16 Jan 2014 17:25

(suite et fin)

Nous avons montré (Breton & Huriez, 2010) que les crépidules adultes, donc théoriquement suspensivores, peuvent, en cas de disette, redevenir brouteuses, mais ceci est une autre histoire.

L-1426-Crepidula-fornicata-Barre-1113-radula-16x-CIFN-eau-ZS-éch.jpg
Radula, contraste interférentiel, montage à l'eau
Exif et Meta MicroCartouche L-1426-Crepidula-fornicata-Barre-1113-radula-16x-CIFN-eau-ZS-éch.jpg (128.54 Kio) Vu 1419 fois


Quelques photos de cette radula, avec une rangée de dents axiales pourvues de denticules, et des dents latérales allongées et elles-mêmes denticulées, avec différents milieux de montage – les préparations temporaires dans l’eau donnant les meilleurs résultats, à cause d’une plus grande différence d’indice de réfraction entre le milieu et la chitine de la radula.

L-1424-Crepidula-fornicata-Barre-1113-radula-16x-CInt-eau-ZS-éch.jpg
Radula, contraste interférentiel, montage à l'eau
Exif et Meta MicroCartouche L-1424-Crepidula-fornicata-Barre-1113-radula-16x-CInt-eau-ZS-éch.jpg (119.74 Kio) Vu 1420 fois


En effet, cette radula est un ruban chitineux qui tapisse la « langue » de la crépidule, le plancher buccal forme une masse musculeuse qui lui permet, par des mouvements de va-et-vient longitudinaux, de râper les micro-algues du substrat, ou bien, en écartant plus ou moins les dents latérales, de les refermer en agrippant le cordon muqueux alimentaire. Chez certains gastropodes, la radula est très longue (des sujets sont en préparation), et, du fait de sa fonction de râpe, s’use antérieurement, et « pousse » de manière continue par l’arrière.

L-1417-Crepidula-fornicata-Barre-1113-radula-16x-CIFN-Aquatex-éch.jpg
Radula, contraste interférentiel, frange noire, montage Aquatex
Exif et Meta MicroCartouche L-1417-Crepidula-fornicata-Barre-1113-radula-16x-CIFN-Aquatex-éch.jpg (100.74 Kio) Vu 1421 fois


L-1416-Crepidula-fornicata-Barre-1113-radula-16x-CIFN-et-filtre-Aquatex-éch.jpg
Radula, contraste interférentiel, frange noire, filtre jaune, montage Aquatex
Exif et Meta MicroCartouche L-1416-Crepidula-fornicata-Barre-1113-radula-16x-CIFN-et-filtre-Aquatex-éch.jpg (108.85 Kio) Vu 1418 fois


Enfin, pourquoi cette crépidule s’appelle-t-elle « fornicata » ? Malgré leur empilement et leur sexualité un peu complexe, point de fantasme, l’étymologie fait allusion à la forme arquée de la coquille (fornicata = arquée, en voûte). Vous retrouvez la racine forn- dans four, fournil ou encore forn (boulangerie) en occitan. C’est certainement moins émoustillant que ce que l’on peut imaginer, je ne crois pas que ce bon Linné, qui devait être un peu puritain, ait immortalisé dans un nom d’espèce une allusion à une sexualité débridée. Mais, me diront les étymolâtres, d’où viennent les mots « forniquer, fornication » ? Eh bien, dans la Rome antique, les maisons de rapport à étages, les insulae, (voir les aventures du petit gaulois...) n’étaient habités qu’à partir du premier étage, et le rez-de-chaussée était formé de voûtes, d’arcades (fornis, icis en latin). Arcades sous lesquelles les prostituées officiaient. D’ailleurs, les dictionnaires latins indiquent que fornix signifie aussi « maison de débauche ». Et voilà comment, à cause d’un quiproquo étymologique, cette pauvre crépidule a acquis une réputation de débauche imméritée...


Des éléments de ce sujet peuvent être retrouvés dans une mini-conférence enregistrée en streaming sur : http://www.scienceaction.asso.fr/Videos ... s--244.htm.


Bibliographie :

BRETON G. & HURIEZ L. 2010 – Les crépidules Crepidula fornicata (Linnaeus, 1758) peuvent temporairement redevenir brouteuses à l’âge adulte. Bulletin de la Société linnéenne de Normandie, Caen, 120 : p. 98-104, fig. coul. 1-8.
ORTON J. H. (1950).- Recent breeding phenomena in the American slipper-limpet, Crepidula fornicata. Nature (Londres), 4194, 18/03/1950: 433 – 434.

Bien cordialement

Gérard Breton
Gérard-Breton
membre
membre
 
Messages: 1187
Inscription: 24 Aoû 2013 21:26
Prénom: Gérard

Retourner vers Mollusques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité