Protea

Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Protea

Messagede Jean » 17 Déc 2007 15:47

Bonjour à tous !

Protea ! La belle étrangère ! Le nom de cette plante viendrait de Protée, personnage de la mythologie gréco-romaine, fils de Poséidon et de Thétys. Il avait la garde des troupeaux de son père. Il savait tout sur l'avenir, mais ne le révélait que par la force, sous la contrainte, et prenait toutes sortes de formes (animaux, plantes, objets, arbres, fleurs, etc.) pour échapper à ceux qui le pressaient de questions. On a vu dans cette fable l'image de la nature, à laquelle il faut souvent faire violence pour lui arracher ses secrets.
Et certainement ceux de la culture de cette plante à qui il a donné son nom !

Protea_1.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Protea_1.jpg (112.39 Kio) Vu 981 fois


Suite à la redécouverte, au fond d’un petit sachet (soigneusement classé !) de quelques graines de protea que j’avais achetées, à prix d’or (quelque chose comme 2€ la graine !) lors d’un voyage en Afrique du Sud, je pense intéressant de parler de cette fleur magnifique, emblème du pays, dont il existe de nombreuses variétés, multicolores, d’un diamètre moyen de 10 à 15 cm, plus belles les unes que les autres.
Muni des conseils d’un horticulteur local, j’ai vainement essayé d’en cultiver quelques-unes en pot, avec un peu du biotope local, cela a toujours été un échec complet. Des amis horticulteurs ayant tenté l’expérience en sont arrivés au même résultat : on peut dire que la chose est quasiment impossible sous nos climats… J'ai juste obtenu, au bout six ou sept semaines, un pitoyable petit germe vert tendre, qui s'est dépêché de roussir et de mourir…
Il faut dire que les conditions dans lesquelles poussent ces plantes sont incroyables !
D’abord elles sont endémiques et ne croissent, quelquefois par champs entiers, à l’état sauvage, …..(c’est un spectacle magnifique), que dans le fynbos, la région côtière du Cap, spécialement au pied de la Montagne de la Table et au cap de Bonne Espérance.
Elles se développent dans des sols généralement extrêmement pauvres, également dans des schistes à teneur élevée en argile, voire même dans du sable pratiquement pur ! Le pH des sols est acide, bien que certaines espèces arrivent à vivre dans des zones alcalines avec un pH aussi élevé que 8. Leurs racines sont adaptées à la pauvreté des sols et arrivent à en extraire ce qui leur est nécessaire pour vivre. Leur donner de l’engrais conduit à leur mort certaine…
Les conditions climatiques sont aussi extrêmes : une température de 35°C n’est pas rare en été, mais peut descendre largement en dessous de zéro en hiver où il neige souvent au Cap. Nous en avons fait l’expérience (c’était au mois de juillet !).
Les précipitations qui peuvent varier de 15 à 2500 mm/an posent aussi de sérieux problèmes d’adaptation aux protéas mais beaucoup d'espèces poussent dans les dépressions, les petits ravins, les vallées et sur les pentes sud des collines où les plantes utilisent l'humidité souterraine accumulée pendant les mois d'hiver.

Protea_2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Protea_2.jpg (126.55 Kio) Vu 980 fois


De telles plantes, ne peuvent bien sûr, qu’avoir des graines extraordinaires ! D’une espèce à l’autre elles peuvent prendre des formes différentes, mais elle ont toutes un point commun: elles sont carrément…en bois !
Les plus répandues ont, pour être disséminées par le vent, malgré leur masse non négligeable, une magnifique touffe de poils roux, doux et soyeux, nécessairement abondante, qui va jouer à la fois le rôle de voilure pour le transport et de parachute pour l’atterrissage…

Protea_3.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Protea_3.jpg (111.93 Kio) Vu 978 fois


Remarquer sur l’image les premiers " poils" beaucoup plus gros, raides et crochus, véritables griffes qui vont aider la graine à s'amarrer au sol.

Protea_4.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Protea_4.jpg (132.41 Kio) Vu 978 fois


Sur la deuxième image, on remarque très bien la structure ligneuse de la graine qui ressemble à un corps d'insecte ou de chenille.

Dans d'autres espèces, au contraire, les graines sont glabres et prennent la forme de petits oignons ; leur propre masse va tout simplement les faire tomber au pied de la plante où ils pourront entamer leur lente (!) germination, quelquefois, plusieurs mois selon les conditions !

Protea_5.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Protea_5.jpg (91.52 Kio) Vu 978 fois


Il ne faut donc pas être pressé de voir fleurir le protéa, d'autant que la première fleur n'apparaît qu'au bout de…trois ans !
Pour voir ces magnifiques fleurs, (et le reste du pays qui est merveilleux) une seule solution : 12 heures d'avion, tout droit plein sud, et pas de décalage horaire !!!


Paralux L3000 / Objectif 4 et 10 x
Eclairage flash et fibres optiques
Canon EOS 350 D macro 60mm


Bonne soirée/ Jean :D
L'orthographe est de respect;c'est une sorte de politesse. (Alain)
Avatar de l’utilisateur
Jean
Correcteur/Traducteur
Correcteur/Traducteur
 
Messages: 420
Inscription: 05 Sep 2007 17:42
Localisation: Corcelles les Monts ( Dijon )

Retourner vers Plantes à fleurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités