Pompholyxophrys punicea Archer 1869

Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Pompholyxophrys punicea Archer 1869

Messagede Bertrand » 05 Aoû 2008 13:19

Bonjour à tous,

J'ai trouvé cette amibe dans un prélèvement provenant d'une tourbière Vosgienne.

Elle a longtemps été décrite comme un héliozoaire. Même si elle est aujourd'hui reconnue comme une amibe, les descriptions qu'en on fait PENARD et les Britaniques restent parfaitement précises et correspondent en tous points à ce que j'ai pu en observer. Je préfère donc laisser à PENARD le soin de la décrire :

LES HELIOZOAIRES D'EAU DOUCE - Eugène PENARD - 1904 - p. 208 - 209 a écrit:
Pompholyxophrys punicea Archer 1869
Synonyme : Hyalolampe fenestrata Greeff 1869

Diagnose : Enveloppe formée de perles rondes de 2 à 4 µm de diamètre, creuses, disposées sans grande régularité, et généralement sur trois rangs; pas de vésicule contractile; plasma rougeâtre; endolasme indistinct; noyau très grand, excentrique, vésiculeux à nucléole très petit. Pseudopodes très pâles, à peine granulés.
Taille moyenne : 20 à 30 µm sans l'enveloppe.
(...)
... la nature de son squelette. Au lieu de plaquettes, nous avons ici des perles, sphériques, de 2, 2.5, 3 et jusqu'à 4 µm de diamètre, et qui, serrées les unes contre les autres, constituent une enveloppe épaisse. Elles forment dans la règle trois couches superposées, mais ne se recouvrent pas avec une régularité parfaite, de sorte que la surface de l'enveloppe est un peu inégale dans son contour, les sphérules débordant par ci par là. Il faut ajouter, et c'est une règle presque générale, que les perles les plus extérieures sont plus grandes que celles des couches internes. Ces perles, bien que pressées les unes contre les autres, sont libres en réalité, et lorsque l'animal, pour capturer une petite proie, pousse au dehors un lambeau protoplasmique, elles s'écartent avec la plus grande facilité. Elles sont également siliceuses, résistant à l'acide sulfurique bouillant, et sans doute creuses, comme le montre le fait suivant : si, sur un squelette à sec, on fait arriver sous une lamelle une goutte d'acide sulfurique concentré, on voit chaque perle se remplir subitement d'une bulle de gaz, avec large bordure noire; mais bientôt cette bulle diminue de grandeur, s'éteint toujours plus, et l'on ne voit enfin qu'un petit point noir, qui disparaît subitement à son tour. On peut supposer alors que l'acide en passant s'est d'abord emparé brusquement de l'eau contenue dans al perle, puis peu à peu y est entré lui même; la paroi des perles serait alors poreuse mais à pores parfaitement invisibles.



Dans "THE BRITISH FRESHWATER RHIZOPODA AND HELIOZOA", elle y est aussi considérée comme un Héliozoaire et la description qui en est donnée est point pour point similaire à celle de PENARD, auquel ils font d'ailleurs référence pour ses expériences et ses conclusions sur les sphérules.

Le spécimen que j'ai rencontré a un diamètre interne de 35 µm (centre orange) et un diamètre externe de 52 µm. Les plus grosses sphérules, externes, ont un diamètre allant jusqu'à 5 µm.
La surface du corps cellulaire est recouverte de petites perles oranges de 1.2 µm de diamètre, distinctes des trois rangs de sphérules siliceuses.

pompholyxophrys_punicea_archer_1869.jpg
Exif et Meta MicroCartouche pompholyxophrys_punicea_archer_1869.jpg (119.96 Kio) Vu 1494 fois

01 - Pompholyxophrys punicea Archer 1869 - Vue superficielle - Eclairage oblique - x 40.

pompholyxophrys_punicea_archer_1869_02.jpg
Exif et Meta MicroCartouche pompholyxophrys_punicea_archer_1869_02.jpg (119.52 Kio) Vu 1494 fois

02 - Pompholyxophrys punicea Archer 1869 - Coupe optique équatoriale - Eclairage oblique - x 40.

pompholyxophrys_punicea_archer_1869_CP.jpg
Exif et Meta MicroCartouche pompholyxophrys_punicea_archer_1869_CP.jpg (139.46 Kio) Vu 1497 fois

03 - Pompholyxophrys punicea Archer 1869 - Contraste de phase - x 40.

Ce site Japonais donne, en anglais une description précise de la structure et de l'ultrastructure (M.E.) de cette amibe.

Je n'ai pas réussi à retrouver la description originale d'Archer.



----- Visiteur ou membre, ce sujet vous a plu ? Vous avez des questions ? ------
Vous pouvez le commenter ou poser vos questions
en suivant ce lien: viewforum.php?f=125 (Q/R Collection)
Vérifiez si une conversation n'est pas déjà en cours ou créez un nouveau sujet
en suivant la forme : Titre du sujet, Sujet de (auteur)
N'oubliez pas de placer un lien pointant sur ce topic en début de message !
-----------------------------------------------------------------------------------------
Amicalement,

Bertrand

  • XSP 13 (monoculaire Chinois à potence inclinable). Obj. PLAN Chinois x4-0.1/x10-0.25/x20-0.40/x100-1.25 - Obj. PLAN NIKON X40-0.65 - Cond. fond clair; led blanche 1.5V.
  • MACRO : RN NIKON D200
  • MICROCARTOUCHE développé par Christian AUBERT


--- Bertrand nous a quitté le 16 avril 2013 ---
Nous garderons de lui sa gentillesse et ses nombreuses contributions. Il fût aussi l'un des co-fondateur du forum Le Naturaliste.
Avatar de l’utilisateur
Bertrand
Coadmin
Coadmin
 
Messages: 711
Inscription: 28 Aoû 2007 22:39
Localisation: Saint-Gilles, GARD
Prénom: Bertrand

Retourner vers Amibes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité