Dinobryon divergens

Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Dinobryon divergens

Messagede YVES50 » 20 Avr 2022 16:07

Dinobryon divergens O.E. IMOHF, 1887

Il s’agit d’une algue dulçaquicole, planctonique ou périphytique. Placée dans le phylum des Chrysophyta ou Ochrophyta, elle appartient à l’ordre des Chromulinales.

Etymologie :Le nom Dinobryon est dérivé du grec δῖνος / dinos, « tournoiement », et de βρύον / brýon, mousse, littéralement « mousse tournoyante ».

Cytologie d’après P. BOURRELLY, 1957 :
cytologie Bourrelly 1957.JPG
Exif et Meta MicroCartouche cytologie Bourrelly 1957.JPG (130.37 Kio) Vu 444 fois

s : stigma - s2 : sigma accidentel - lc : logette cellulosique = lorica - cm : corps mucifères - p : parabasal - pl : plaste - n : noyau - gg : globules gras - cv : vésicule contractile - l : leucosine - ep : épipode fixant


GUIRY & GUIRY, 2022 citent 4 variétés seulement.

Synonymies : Dinobryon cylindricum var. divergens (IMOHF) LEMMERMANN, 1901 & D. sertularia var. divergens (IMOHF) PLAYFAIR, 1913. Ces synonymies sont utiles dans les recherches bibliographiques afin de couvrir au mieux les données publiées.
Selon JOHN & al. l'espèce se caractérise par la forme de ses loricas : coniques à la base, cylindriques dans la partie distale, avec une partie médiane montrant une ou deux ondulations plus ou moins nettes. Les grandes colonies s’élargissent vers le sommet.

Ici, des spécimens observés dans un plan d’eau à Craon dans la Mayenne en mars 2022 :
Dinobryon divergens Craon (53) 2022  phase 2 et immersion.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Dinobryon divergens Craon (53) 2022 phase 2 et immersion.jpg (234.14 Kio) Vu 437 fois

Dinobryon divergens Craon (53) 2022 immersion BF,LPA, LO.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Dinobryon divergens Craon (53) 2022 immersion BF,LPA, LO.jpg (193.14 Kio) Vu 435 fois


A consulter aussi ces beaux clichés de B. JENNI pour la Suisse sur le site « Le Naturaliste » :
viewtopic.php?f=39&t=25079&p=137874#p137874


Dinobryon divergens est une algue cosmopolite assez bien documenté en Europe.

France :
carte Dinobryon divergens - Copie.jpg
Exif et Meta MicroCartouche carte Dinobryon divergens - Copie.jpg (217.93 Kio) Vu 435 fois



Sources :
P. BOURRELLY, 1957 : Recherches sur le Chrysophycées, Revue Algologique, mémoire hors- série n°1
GUIRY, M.D. & GUIRY, G.M. 2022 : AlgaeBase. World-wide electronic publication, National University of Ireland, Galway. https://www.algaebase.org
JOHN, WHITTON & BROOK, 2011 : The Freshwater Algal Flora of the British Isles, Cambridge University Press
Les données collectées ici pour la France ne sont certainement pas exhaustives. Il nous manque un catalogue national comme pour les Desmidiales par exemple.

Données antérieures à 2000 :

Il n'y a aucune donnée disponible pour la France sur le site de l'INPN avant 2000 ni après également. C’est surprenant quand on songe aux nombre d’observations publiées pour notre territoire.
P. BOURRELLY, 1957 : voir supra, espèce la plus commune en Ile-de-France, étang acide à Léon (Landes), Saint-Mandé (Val-de-Marne), bassins du Muséum (Paris), lac du Bourget (Savoie) et lac de Paladru (Isère)
S. VILLERET, 1953 : Mares du Bordage et de Chantepie près Rennes in Bull. Soc. Sc. Bretagne 28 (Ille-et-Vilaine) - 1955 : Contrib. biol. algues tourbières à sphaignes in Bull. Soc. sc. Bretagne 29, tourbière du Vaubossard, mare Neuve à la Lande d'Ouée, étang du Moulin à Papier, Paimpont (Ille-et-Vilaine)
M. LE ROUX, 1926 : Recherches biol. grands lacs de Savoie in La Revue Savoisienne, Acad. florimontaine Annecy 1926, lac du Bourget et lac d’Annecy (Savoie et Haute-Savoie)
B. DUSSART, 1938 : Plancton Lac Bénit vers le Mont Saxonnex in Mém. Acad. du Faucigny T8 (Haute-Savoie) alt. 1477 m
L. RALLET, 1936 : Etude phytogéo. Brenne Thèse Univ. Poitiers (Indre)
M. DENIS, 1925 : Annales Sc. Nat. Bota 10, mares de Cassepot, à Piat, aux Pigeons, d’Episy en F. de Fontainebleau (Seine-et-Marne)
C. BRUYANT & JB. EUSEBIO, 1904 : Intro. Aquiculture générale, lacs et rivières Auvergne in L. Bellet édit. Clermont-Ferrand, lac de Guéry (Puy-de-Dôme)
M. LEFEVRE, 1936 : Phytoplancton qqs. étangs ouest Fr. in Mélanges dédiés Pr L. Daniel, grand étang de Port-Brillet (Mayenne) et étang de Paimpont (Ille-et-Vilaine)
J. DES CILLEULS, 1928 : Phytoplancton de la Loire à Saumur in Bull. Soc. Lettres, Sc. et Arts Saumurois 48, (Maine-et-Loire)
L.F. HENNEGUY, 1896 : Note faune pélagique lacs Auvergne in Revue Sc. Nat. appliquées, Bull. mensuel Soc. Nat. d’acclimatation T37, lacs de Montcineyre et de Montain (Puy-de-Dôme)
Notons que l’auteur plaçait ces algues dans le règne animal. Cela n'est pas surprenant : les "animalcules" :) flagellés étaient alors considérés comme d'affinité animale. Première observation en France.
P. ALLORGE, 1922 : Algues du Briançonnais in BSBF 69, lac de Sarailley, alt. 2250m (Hautes-Alpes)
G. DEFLANDRE, 1926 : Contrib. flore algo. Basse-Normandie in BSBF 73, étang de Cingal vers Athis et Taillebois (Orne)
M. DENIS, 1926 : Contrib. flore algo. Auvergne in BSBF 73, La Barthe (Puy-de-Dôme)
A. BALDENSPERGER, 1925 : Faune et flore plancton. Lacs Hautes-Vosges in Bull. Soc. Hist. Nat. Colmar T19, lac Schlessrotrled, vallée de Münster, en nombre (Haut-Rhin) – 1927 : F. F. planct. Haut-Rhin et régions voisines in Bull. Soc. Hist. Nat. Colmar T21 : l’auteur donne de nombreuses observations de D. sertularia, D. sociale mais D. divergens n’est cité qu’une seule fois.
M.L. DE POUCQUES, 1957 : Récoltes algo. étangs de Lorraine in Revue algo. NS 3-2, étang de Beugné vers Thiaucourt, au filet à plancton, très abondant (Meuse
E. MANGUIN, 1936 : La Flore algale de l’étang des Rablais in Bull. Soc. Agri. Sc. Arts Sarthe Sér. III T6-2, étang pH 7,3 (Sarthe)

Données à partir de à 2000 :
G. BRETON, 2017 : plan d’eau de Hommes (Indre-et-Loire), voir ici :
viewtopic.php?f=157&t=19440&p=111209&hilit=Dinobryon+divergens#p111209

Y. LE MONNIER, 2022 : plan d’eau à Craon, en petit nombre, colonies peu développées (Mayenne)


Selon les bons auteurs, Dinobryon divergens est une algue plutôt estivale des eaux mésotrophes à eutrophes. L’espèce est essentiellement planctonique, parfois périphytique. Elle fréquente les eaux neutres à alcalines, pH 7,6 à 8,2 (BOURRELLY).
En eaux acides, les colonies sont typiques, divergentes. Les eaux alcalines montrent des groupements beaucoup plus serrés. Une concentration en phosphore de 5 à 10 µg/L a une action inhibitrice marquée en culture. Ceci peut expliquer la disparition subite des populations dans certains plans d’eau.
L’espèce est signalée çà et là en France depuis les plaines jusqu’à l’étage subalpin.

Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 3741
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves

Retourner vers Autres algues

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités