Une hépatique à identifier

Règles du forum

Autant que possible, faites un travail de recherche personnel et postez dans "Vos observations".

Pour recevoir de l'aide, vous devez poster une description complète et des photos de détails, macro et/ou micro.
Les réponses se feront selon la disponibilité des membres les plus compétants, soyez patient(e) ...

--------------
Important: Evitez de vous inscrire si vous avez qu'une question à poser et ne désirez pas participer plus que cela !
La partie Q/R est ouverte au public ! (sans inscription)
--------------

Merci de placer l'éventuelle identification (entre parenthèses) en éditant le titre de votre premier message.

Une hépatique à identifier

Messagede Marc » 28 Oct 2015 00:07

Bonsoir !
J’ai dû, malheureusement, interrompre mes activités naturalistes depuis une année environ. En exil, sans loupe, sans microscope, sans APN, sans bouquins… vous imaginez ! Un retour provisoire dans les Cévennes m’a permis de me replonger dans la nature, le temps d’un bref séjour.
J’y ai fait quelques « découvertes », notamment les lichens, organismes fascinants auxquels je n’avais pas suffisamment prêter attention (j’en reparlerai peut-être). Et puis, parmi les bryophytes, je suis tombé sur trois espèces d’hépatiques, dont deux Riccia et une autre, que je range dans les Marchantiales, mais qui me pose un gros problème d’identification.
Pouvez-vous m’aider ? Elle pousse, en compagnie des deux Riccia, sur le sol nu, en terrain escarpé, rocheux, avec bruyères, buis, genêts, chênes verts, en milieu ouvert (sans doute incendié jadis par les brulis pastoraux). Altitude 700 mètres. Zone d’influence méditerranéenne.
Je vous propose cette seule photo qui me semble représentative. La connaissez-vous ?
Merci d’avance pour votre aide.
Bonne soirée.
Marc

2015 10 26 Lozère (Cévennes) 2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2015 10 26 Lozère (Cévennes) 2.jpg (135.72 Kio) Vu 3082 fois


Et puis, flûte, je vous en mets une autre (pas très bonne) où l'on voit une des deux Riccia (en bas à droite, au dessus de la plantule rouge)

2015 10 26 Lozère (Cévennes) 3.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2015 10 26 Lozère (Cévennes) 3.jpg (120.67 Kio) Vu 3083 fois
Avatar de l’utilisateur
Marc
membre
membre
 
Messages: 274
Inscription: 15 Mai 2013 09:53
Localisation: Barre-des-Cévennes (Lozère)
Prénom: Marc

Re: Une hépatique à identifier

Messagede Daniel » 28 Oct 2015 08:46

Bonjour Marc,
la reconnaissance sur photo est difficile.
Je me lance toutefois sans trop chercher et en m'excusant d'avance d'une bètise éventuelle.

La 2e photo est importante car elle donne l'échelle par rapport à un thalle de Riccia. C'est une hépatique assez large peut être 1cm.

L'aspect lacuneux en surface me donne une idée et me fait penser à Corsinia coriandrina
Mais je suis étonné par le rebord qui apparait sur plusieurs thalles

Je passe le témoin à André qui sera vraisemblablement plus efficace...
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5588
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Une hépatique à identifier

Messagede Marc » 28 Oct 2015 10:08

Bonjour à tous
Daniel, sans attendre le verdict du patron, je pense que tu as raison. Il s’agit bien de cette espèce. J’y avais pensé aussi mais j’avais été dérouté par l’absence des réceptacles femelles (je suis arrivé trop tard : les « trous » disgracieux de la surface des thalles doivent marquer leurs emplacements). Les organes mâles, eux, sont typiques. Si j’ai le temps, je vais faire un examen microscopique. Et si la météo le permet, je retournerai sur place à la recherche de « réceptacles femelles ».
J’ouvre une parenthèse : Daniel, dans les Collections, tu as un sujet Lunularia cruciata. Les photos ont disparu, comme cela arrive parfois - hélas - sur des sujets de 2008-2009. Te serait-il possible de les remettre ? À noter que, à la suite de ton sujet, Gérard avait apporté sa contribution par ses propres observations (avec des photos qui, elles, sont bien en place).
Merci encore.
Bonne journée.
Marc
Avatar de l’utilisateur
Marc
membre
membre
 
Messages: 274
Inscription: 15 Mai 2013 09:53
Localisation: Barre-des-Cévennes (Lozère)
Prénom: Marc

Re: Une hépatique à identifier

Messagede André » 30 Oct 2015 08:37

Bonjour à tous
Il semble bien que Daniel a raison .
C'est une espèce que je n'ai jamais vue (comme ta dernière Targionia d'ailleurs ).
L'espèce est décrite dans la flore "Die Moos und Farnpflanzen Europas de Frey & all.
A l'état frais elle a une odeur de coriandre ce qui peut être utile sur le terrain.
Amicalement
André Advocat

Logiciels:Microcartouche outil indispensable développé par Christian Aubert,Photoshop,Neatimage,Helicon

Le Naturaliste...le forum le plus regardé dans les terriers!
Avatar de l’utilisateur
André
Coadmin
Coadmin
 
Messages: 9463
Inscription: 28 Aoû 2007 22:12
Localisation: Citoyen du monde-Europe

Re: Une hépatique à identifier

Messagede Marc » 30 Oct 2015 20:31

Merci André.
Corsinia coriandrina, non présente dans le Royaume Uni, n’est pas traitée (of course) dans les flores « classiques » de Smith ou la bien pratique Mosses and Liverworts of Britain and Ireland de la British Bryological Society .

Il faut chercher chez les Espagnols (Catalans) de l’Institut d’estudis catalans (C. Casas, M. Brugués, …) pour trouver, dans leurs deux excellents Handbooks, nos espèces méridionales.

Les ouvrages allemands, chez nous, sont un peu confidentiels, à cause de l’obstacle de la langue.

Il y a le très bon site Internet suisse, en partie francophone : "Flore des bryophytes de Suisse" (richement illustré des photos de l’incontournable M. Luth, avec, en plus de nombreuses microphotographies).

En France, il faut signaler le travail de Vincent Hugonnot. Outre les nombreux articles, après son livre sur les bryophytes de Païolive, est paru le livre sur les bryophytes de Savoie dont Daniel a parlé
(viewtopic.php?p=80095#p80095)
et, plus récemment, en collaboration avec J. Celle et F. Pépin, « Mousses et Hépatiques de France » (Éditions Biotope), qui n’est pas vraiment une flore mais un « guide d’initiation ». Notre Corsinia coriandrina n’y figure pas, mais, avec 170 espèces traitées, c’est un bon début…

Bonne soirée et bonnes observations.
Amicalement.
Marc
Avatar de l’utilisateur
Marc
membre
membre
 
Messages: 274
Inscription: 15 Mai 2013 09:53
Localisation: Barre-des-Cévennes (Lozère)
Prénom: Marc


Retourner vers Bryologie (aide id.)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité