Page 1 sur 1

Apis mellifera

MessagePosté: 20 Avr 2013 16:53
de MarcoSpiller
Famille : Apidae

Apis mellifera.jpg
Milano nord (Italie). 14.04.2013
Exif et Meta MicroCartouche Apis mellifera.jpg (249.07 Kio) Vu 6223 fois


Amicalement
Marco

Re: Apis mellifera

MessagePosté: 20 Avr 2013 19:56
de BINO-BONI
Vu lé légende, sans se troper on pourrait affirmer qu'il s'agit d'une "italienne"! Souche bien connue des apiculteurs.

Re: Apis mellifera

MessagePosté: 26 Mai 2013 20:01
de Maraussan
Apis mellifera ligustica, sûr, quant à savoir s'il s'agit d'une italienne de génotype A ou M, je ne serais pas me prononcer.
Au fait, y a-t-il un amateur apiculteur (ou pro...) qui sur ce forum, utilise des reines italiennes pure souche, non hybridées ??

Re: Apis mellifera

MessagePosté: 26 Mai 2013 23:26
de BINO-BONI
Maraussan a écrit:Apis mellifera ligustica, sûr, quant à savoir s'il s'agit d'une italienne de génotype A ou M, je ne serais pas me prononcer.
Au fait, y a-t-il un amateur apiculteur (ou pro...) qui sur ce forum, utilise des reines italiennes pure souche, non hybridées ??


J'ai des buckfast (reines 2011) mais descendance métissée probablement espagnoles! Un apiculteur m'a collé 50 ruches d'origine espagnoles à moins de 300 m de mon rucher (10 ruches) l'an dernier! C'est une souche très rustique, frugale mais extrêmement essaimeuse: ( jusqu'à 40 cellules royales par ruche!) et très agressive!
Conclusion: j'ai une ruche, une vraie furie, noire comme du charbon, qui essaime à répétition et ne fait que des abeilles et jamais de miel! et plusieurs qui prennent le même chemin puisque le rucher est toujours là mais à environ 5 à 800m.

Re: Apis mellifera

MessagePosté: 27 Mai 2013 05:35
de Maraussan
Classique.
Orpheline et change de reines, c'est encore possible...

Re: Apis mellifera

MessagePosté: 27 Mai 2013 08:33
de BINO-BONI
Maraussan a écrit:Classique.
Orpheline et change de reines, c'est encore possible...

C'est programmé. J'ai fait des essaims artificiels en mars à partir de trois ruches "formule-1" (*) pour les recoller dans les ruches qui auront essaimé, après orphelinage (sauf les ruches mères). Avantages, je renouvelle la reine avec une reine de course jeune et je rattrape la période d'absence de ponte (1 mois en moyenne) qui suit l'essaimage en introduisant 3 ou 4 cadres de couvain. Seul problème; trouver la reine à détruire! Les différentes techniques applicables ne me plaisent pas car trop stressantes pour les abeilles, donc je cherche à l'oeil avec plus ou moins de bonheur. J'essaie aussi de marquer les reines des essaims mais là encore, je ne suis pas au top!
(*) une ruche (encore pure buckfast) qui essaime très peu (avec un mois de retard sur les autres cette année), productive et m'a fait 9 cadres de couvain début avril! Elle a fait un gros essaim naturel (primaire je suppose) la semaine dernière et 24 heures après sa capture elle avait déjà bâti 5 cadres de cire gaufrée!!! (je n'avais pas de cadres bâtis à lui donner) A l'heure qu'il est je pense qu'ils doivent être entièrement pondus! contrôle cet après midi.
(*) Deux ruches métis productives mais aussi résistantes au varroa (constaté après comptages qui a suivi le traitement apistan et apivar en février-mars et interprété comme tel par un apiculteur-vétérinaire) mais je redoute que mon environnement ne me fasse perdre ce caractère intéressant. Elles sont aussi plus essaimeuses.

Re: Apis mellifera

MessagePosté: 27 Mai 2013 11:15
de Maraussan
Faire de reines (non fécondées), à petite ou grande échelle, c'est facile, les ouvrières font 99.9% du travail.
Faire des mères (fécondées) c'est plus difficile : connais-tu tous les faux-bourdons du secteur ?
Sur mes ruchers de l'Aveyron, j'utilise les abeilles noires locales, sauvages.
Sur le littoral, chaud, je passe aux italiennes pures, venues d'italie, fécondées dans les vallées protégées.

Re: Apis mellifera

MessagePosté: 27 Mai 2013 12:12
de BINO-BONI
Maraussan a écrit:Faire de reines (non fécondées), à petite ou grande échelle, c'est facile, les ouvrières font 99.9% du travail.
Faire des mères (fécondées) c'est plus difficile : connais-tu tous les faux-bourdons du secteur ?
Sur mes ruchers de l'Aveyron, j'utilise les abeilles noires locales, sauvages.
Sur le littoral, chaud, je passe aux italiennes pures, venues d'italie, fécondées dans les vallées protégées.

Oui mais les métis italiennes x noires sont infernales, d'une agressivité peu commune, j'ai connu ça quand j'étais jeune chez mes parents.

Les mâles de mon secteur? Oui, je devine: avec 50 ruches d'espagnoles et 50 autres inconnues à moins de 1km, mes dix ruches ne font pas le poids, même en forçant un élevage de mâles! Tous mes espoirs de maîtriser la fécondation des reines sont anéantis! Tant que cette situation perdurera, une sélection sérieuse est vouée à l'échec alors je me limite à essayer de conserver tant bien que mal les caractères intéressants mais je devrais régulièrement renouveler les souches, donc perdre l'intérêt d'une sélection! J'aurai un choix à faire:
- revenir à la buck pure souche tous les 2 ou 3 ans
- pratiquer une sélection négative en éliminant les souches des colonies les moins intéressantes! C'est le mythe de Sisyphe! C'est ce que j'essaie de faire. disons que je m'amuse pour le fun! Je ne vais quand même pas me lancer dans l'insémination artificielle avec 10 ruches!
Par contre pour essayer d'initier un peti élevage de reine, j'ai fait une opération qui s'apparente tout à fait à ce que décrit WRIGH (L'abeille de France, dernier numéro, page 36) et ça a l'air de marcher! C'était sur la plus forte colonie (9 cadres de couvain début avril) et elle a essaimé 1 mois après les autres (parce que je n'ai pas renouvelé l'opération) donc affaire à suivre.

Re: Apis mellifera

MessagePosté: 27 Mai 2013 14:10
de Maraussan
Bino-Boni:
Oui mais les métis italiennes x noires sont infernales, d'une agressivité peu commune, j'ai connu ça quand j'étais jeune chez mes parents.


Il est pas question du tout de métisser des Italiennes (horreur - malheur !), mais de conserver des reines pures : une reine fécondée pure Ligustica vaut 12 euros seulement en Italie. On lui fait faire 2 récoltes et basta. Et si il y a des essaims récupérés, idem, changement de reine. Les Italiens ont une apiculture très protégée, et intelligente.

En quoi consiste la méthode de Wrigh(t) ?
Vrai, il me faut m'abonner à l'AdF...

Re: Apis mellifera

MessagePosté: 27 Mai 2013 14:40
de BINO-BONI
Je t'envoie l'article ce soir ce soir.